Implanter un défibrillateur : Pour qui et pour quoi ? Comment reconnaître les signes et avoir les bons gestes ?

Implanter un défibrillateur : Pour qui et pour quoi ? Comment reconnaître les signes et avoir les bons gestes ?

Savez-vous qu’en France, chaque année, environ 40 000 personnes décèdent d’un arrêt cardiaque ?

Cet hivers notre « petit Eric » qui intervient sur le parc pour nous mais également pour les clients du Parc, nous a fait peur avec son cœur ! Nous n’avons pas eu besoin d’utiliser un DAE mais cela nous a convaincu que cela n’arrive pas qu’aux autres et que cet mise à disposition peut sauver une vie ! C’est une façon comme une autre de conjurer le sort !

Alors qu’est-ce qu’un DAE ? Comment se présente notre DAE ? Comment agir ? Comment
reconnaitre les signes on vous dit tout. S’informer c’est déjà agir !

Qu’est ce qu’un DAE ? Un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) est un dispositif médical qui aide à la réanimation de victimes d’arrêt cardiaque. Accompagné d’un massage cardiaque, le défibrillateur contribue à augmenter significativement les chances de survie.
Nous donc choisi d’investir dans un DAE de la marque SCHILLER.

Comment se présente le DAE du Parc ? Le modèle que nous avons sélectionné :

Nous avons voulu qu’il soit le plus accessible possible pour vous permettre de venir le prendre rapidement sous l’appentis du Bar afin de vous aider à venir au secours de la personne qui en a besoin !

Qui peut l’utiliser ?

Toute personne, même non-médecin, est habilitée à utiliser un DAE, quel que soit son âge.

Accompagné d’un massage cardiaque, le DAE contribue à augmenter significativement les chances de survie.

Il est donc indispensable que toute personne, témoin d’un arrêt cardiaque, initie la « chaîne de survie » formée des 4 maillons qui procurent aux victimes les meilleures chances de survie.

Comment ça fonctionne ?

La défibrillation consiste à délivrer une impulsion d’énergie électrique au cœur afin de rétablir un rythme cardiaque régulier. L’utilisation d’un défibrillateur combinée à un massage cardiaque correctement effectué constitue le seul traitement permettant de sauver la vie d’un patient.

CHAQUE MINUTE COMPTE lors d’un arrêt cardiaque, les chances de survie diminuent d’environ 10 % chaque minute. Si la victime est inconsciente et ne respire pas normalement, il est impératif d’effectuer des compressions thoraciques et d’administrer des insufflations : c’est la Réanimation Cardio-Pulmonaire (RCP). La RCP permet de doubler les chances de survie et l’utilisation rapide d’un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) peut faire augmenter le taux de survie à 75 % en cas d’arrêt cardiaque. En situation d’urgence, toute procédure qui serait normalement facile à suivre peut rapidement devenir source de confusion.

C’est la raison pour laquelle le Parc de la Chesnaie avons choisi le DAE de SCHILLER qui se concentre sur le développement d’appareils faciles à utiliser, permettant une action rapide en cas d’urgence.

PRÊT LORSQUE VOUS EN AVEZ BESOIN Le FRED PA-1 se met en marche dès que le couvercle est soulevé. Il suffit d’appliquer les électrodes pré-connectées au thorax du patient. Un pré chargement systématique permet de délivrer les chocs dès que cette mesure est nécessaire. POUR TOUS LES TYPES DE PATIENTS Le FRED PA-1 reconnaît immédiatement si des électrodes pour enfants ou pour adultes sont utilisées et ajuste l’énergie de défibrillation en conséquence. Un jeu d’électrodes enfant peut être placé dans un compartiment réservé à cet effet au dos de l’appareil.

AIDE AU MASSAGE CARDIAQUE La défibrillation à elle seule ne suffit pas. Pour assurer l‘approvisionnement d‘oxygène vers les organes et rétablir la circulation, il est primordial d‘effectuer les compressions thoraciques correctement. Le FRED PA-1 vous permet d‘effectuer des compressions thoraciques avec un maximum d‘efficacité: en indiquant le bon positionnement des mains en déterminant un rythme régulier (métronome) en fournissant des indications sur la fréquence des compressions thoraciques, sans utiliser de capteur supplémentaire (FreeCPR®).

Comment savoir si je fais une crise cardiaque ?

Vos artères transportent du sang, de l’oxygène et des nutriments vers votre cœur et le reste de votre corps. La crise cardiaque survient quand une artère du coeur (aussi appelée « artère coronaire ») se trouve soudainement fermée ou bloquée par un caillot de sang.

Même si la fermeture se produit soudainement, elle résulte souvent d’un dépôt de plaque qui s’est formé dans les artères au fil du temps. On appelle ce processus athérosclérose ou durcissement des artères. Quand l’artère se ferme, l’apport du cœur en sang et en oxygène baisse de façon soudaine et prononcée. Le manque d’oxygène cause des dommages au cœur.

Signes avant-coureurs et symptômes

La plupart des signes avant-coureurs et des symptômes d’une crise cardiaque sont les mêmes pour les hommes et les femmes. La personne qui fait une crise cardiaque peut présenter les symptômes suivants.

  • Douleur à la poitrine, pouvant s’accompagner de sensations :
    • de serrement,
    • de malaise,
    • de douleur semblable à un écrasement,
    • de lourdeur,
    • de pression,
    • de compression,
    • de ballonnement,
    • de brûlure.
  • Douleur qui irradie, pouvant s’étendre :
    • à partir de la poitrine,
    • du haut au bas d’un ou des deux bras,
    • au cou, à la mâchoire ou aux épaules.
  • Essoufflement.
  • Pâleur, sueur et faiblesse générale.
  • Nausées, vomissements et parfois indigestion.
  • Peur et anxiété.

Si vous présentez l’un ou l’autre de ces symptômes :

  • parlez-en à une autre personne ;
  • composez le 911 ou appelez votre service d’urgence local pour obtenir de l’aide immédiatement.

Comment agir sans tarder

Beaucoup de personnes ont peine à croire qu’elles sont en train de faire une crise cardiaque. Elles se convainquent que ce sont les symptômes d’un autre malaise et qu’ils vont disparaître.

Les Canadiens et les Canadiennes attendent presque cinq heures en moyenne avant d’obtenir de l’aide médicale pour leurs symptômes. Pourtant, la moitié des décès causés par des crises cardiaques surviennent dans les deux heures de l’apparition des premiers signes avant-coureurs. Plus vite vous obtenez de l’aide, meilleures sont vos chances de survivre à une crise cardiaque. Des thérapies et des médicaments nouveaux peuvent réduire les dommages et sauver des vies si le traitement débute assez tôt. Ne craignez pas de constater que vos symptômes n’étaient après tout qu’une fausse alarme ou le signe d’une autre maladie car éviter de demander de l’aide pourrait vous coûter la vie.

Quels sont les symptômes d’une crise cardiaque chez les femmes?

Jusqu’à récemment, les recherches sur la crise cardiaque ont porté principalement sur les hommes. Cependant, des études récentes révèlent que les femmes présentent certains symptômes différents de ceux des hommes lors d’une crise cardiaque.

Trop souvent, les signes d’une crise cardiaque passent inaperçus chez les femmes; de fait, les femmes, leurs proches et même leur médecin ne les reconnaissent pas dans bien des cas. Souvent, les femmes attribuent leurs symptômes à un autre problème de santé ou aux effets secondaires d’un médicament ou elles pensent qu’ils disparaîtront tout seuls. Par conséquent, les femmes n’obtiennent pas toujours les soins dont elles ont besoin pour prévenir les complications découlant d’une crise cardiaque et la mort.

La douleur thoracique (poitrine) est le symptôme le plus courant chez les deux sexes, mais les femmes risquent également d’éprouver les symptômes suivants :

  • une fatigue inhabituelle qui s’aggrave lors de l’activité;
  • une difficulté à respirer;
  • des brûlures d’estomac qui ne sont pas soulagées par les antiacides;
  • des nausées et/ou des vomissements qui ne sont pas soulagés par les antiacides;
  • de l’anxiété;
  • une sensation de serrement et de douleur dans la poitrine qui peut s’étendre jusqu’au cou, à la mâchoire et aux épaules;
  • une faiblesse généralisée;
  • un teint plus pâle que d’habitude;
  • des sueurs.

Certaines femmes ne présentent que peu de ces symptômes, alors que d’autres les éprouvent tous en même temps. Les symptômes peuvent se déclarer soudainement puis disparaître. De plus, plusieurs femmes disent avoir éprouvé ces symptômes pendant jusqu’à un mois avant leur crise cardiaque. Si vous éprouvez un de ces symptômes et croyez faire une crise cardiaque, composez le 911 sans tarder ou présentez-vous au centre médical d’urgence le plus proche.

Que faire lorsque quelqu’un fait une crise cardiaque ?

ll y a trois gestes à faire : appeler, masser et défibriller :

Appeler : pour déclencher très rapidement les secours spécialisés et gagner du temps dans la prise en charge, demandez aux témoins d’alerter ou si vous êtes seul faites le vous-même. 15, 18 ou 112 en disant “arrêt cardiaque” et commencez la réanimation : Masser et défibriller.